Gagnez, Apprenez et économisez !

No Data Found

Aucune information disponible

Le World Economic Forum publie le Travel & Tourism Development Index 2024, qui analyse les forces et les axes d’amélioration de chaque destination afin de stimuler la croissance de leur activité touristique.

La France occupe la quatrième place du Travel & Tourism Development Index 2024 (IDTT), publié par le World Economic Forum. Couvrant 119 destinations, l’IDTT évalue l’ensemble des facteurs et des stratégies favorisant un développement durable et résilient du secteur touristique, contribuant ainsi à la croissance économique de chaque pays.

Pour établir son classement, le World Economic Forum s’appuie sur cinq catégories et 17 piliers qui soutiennent la croissance du tourisme. Parmi ces critères, on trouve notamment l’environnement d’affaires, les ressources touristiques naturelles et culturelles, la vitalité du marché du travail, la santé et les conditions de sécurité, l’environnement…

30 pays réalisent 75% du PIB du tourisme

Les 10 économies les mieux classées pour l’IDTT 2024 sont les États-Unis, l’Espagne, le Japon, France, l’Australie, l’Allemagne, le Royaume-Uni, la Chine, l’Italie et la Suisse. Ce sont donc les économies les plus matures et aux revenus les plus élevés qui dominent le classement. Parmi les 30 premières places, 19 viennent d’Europe, 7 d’Asie-Pacifique, 3 des Amériques, une du Moyen-Orient.

Au global, les 30 pays ayant obtenu les meilleurs scores de l’IDTT représentaient plus de 75% du PIB de l’industrie du tourisme en 2022 et 70% de la croissance du PIB entre 2020 et 2022, souligne le document. Mais en terme de dynamisme, la palme revient à des économies moins matures, aux revenus plus faibles ou intermédiaires, qui affichent l’amélioration la plus significative de leurs performances depuis 2019. Ces pays représentent ainsi 52 des 71 économies qui ont amélioré leur score depuis 2019. 

L’Ouzbékistan (+7.8%, 94 to 78), la Côte d’Ivoire (+6.4%, 116 vs 114), l’Albanie (+5.9%, 78 vs 66), la Tanzanie (+4.5%, 88 vs 81), l’Indonésie (+4.5%, 36 vs 22), l’Egypte (+4.3%, 66 vs to 61), le Nigéria (+4.2%, 113 vs 112) et le Salvador (+4%, 101 vs 97) forment ce top 10.

« Il faudra investir beaucoup »

“Malgré les progrès réalisés, les économies en développement représentent près de 90% des pays dont l’indice est inférieur à la moyenne, relève le World Economic Forum. Il faudra investir beaucoup plus dans des domaines tels que le développement de conditions favorables pour les entreprises, la santé et le travail, l’ouverture internationale, les TIC, les infrastructures de transport et de tourisme, la promotion et le développement des ressources naturelles naturelles et culturelles si ces économies souhaitent accroître leur part du marché des et améliorer leur leur préparation aux risques et opportunités futurs.”

« Alors que l’année 2024 bat son plein, le secteur mondial du tourisme est en passe de dépasser les sommets atteints avant la pandémie de 2019 », analyse le Travel & Tourism Development Index. « Toutefois, la nature inégale de la reprise, la pénurie de main-d’œuvre et les déséquilibres entre l’offre et la demande ont exercé une pression sur les destinations et les entreprises du secteur, poursuit le document. Bien que la demande de voyages se soit révélée résiliente, le contexte macroéconomique et géopolitique a posé de sérieux défis. (…) De plus, les événements climatiques tels que les vagues de chaleur et les incendies de forêt, notamment en Grèce, ainsi que le retour des phénomènes de surtourisme dans des destinations comme Venise, ont mis en évidence l’exposition et l’influence accrues du secteur sur les questions économiques, sociales et environnementales. »

Classement : le top 20 des destinations touristiques les plus compétitives dans le monde (lechotouristique.com)

Mai 30, 2024

Derniers Articles

Souscrivez à notre newsletter