Gagnez, Apprenez et économisez !

No Data Found

Aucune information disponible

Air France
Les agences affaires peuvent encore (un peu) souffler. Air France-KLM reporte la surcharge GDS. Henri Hourcade, directeur France du groupe, partage le calendrier et les projets concernant la distribution via Edifact, dans une interview exclusive à L’Echo touristique.

Air France-KLM devait initialement instaurer une surcharge GDS le 30 septembre 2022 dans le voyage d’affaires. Puis, le groupe aérien l’a successivement reportée au 31 mars 2023, au 1er janvier 2024 et au 1er juillet. Finalement, le calendrier est décalé au 1er janvier 2025. Le temps de faire des changements importants sur la nouvelle norme NDC, pour que les vendeurs ne perdent pas en productivité. Le point avec Henri Hourcade, directeur France d’Air France-KLM.

L’entrée en vigueur de la surcharge GDS est reportée de six mois. Pourquoi et comment ?

Henri Hourcade : Effectivement, nous avons annoncé aujourd’hui aux têtes de réseaux le report de la surcharge Edifact au 1er janvier 2025. Pour être plus précis, nous étendons de six mois l’exemption de la surcharge pour les agences de voyages de voyages affaires et généralistes du marché français. D’ici là, nous voulons encore améliorer les interfaces et l’après-vente pour les agences de voyages. Il nous faut encore régler des points sur ces sujets, ce qui justifie de prendre un peu plus de temps. Nous souhaitons également accompagner nos partenaires. Nous lançons d’ailleurs, le 1er juillet, un chat disponible 24/7, 365 jours par an, en complément de notre support team (la hotline, Ndlr). La surcharge GDS existe dans le loisir depuis quelques années. Son montant est aujourd’hui de 21 euros par sens, mais nous pourrions l’augmenter dans les prochains mois, comme nous l’avons déjà fait.

Vous aviez retiré des bas tarifs l’an passé. Allez-vous en retirer d’autres ?

Henri Hourcade : Au printemps 2023, nous avions retiré les promotions et des produits d’appels sur le court et le moyen-courrier. Nous ne prévoyons pas d’en retirer de nouveaux au niveau des tarifs publics.

Et sur les autres tarifs ?

Henri Hourcade : Nous étudions le retrait d’Edifact des tarifs VFR – visit friends and relatives – et des tarifs TO. Nous avons discuté avec le Seto à ce sujet.

Quel pourcentage des émissions sont désormais en NDC ?

Henri Hourcade : Le NDC est une réalité : 40% des billets Air France-KLM émis au mois d’avril en France l’ont été via NDC, contre 25% en avril 2023. Avec, évidemment, des différences notables entre les segments voyage d’affaires et le loisir. Nous sommes à près de 100% sur les agences de voyages en ligne, 20% sur les agences loisirs. Sur le segment affaires, le volume d’émissions via NDC a doublé depuis le début de l’année, à 8% contre 4% en janvier. Plusieurs centaines de clients entreprise ont opéré la bascule vers NDC. Et la majorité des TMC sont actuellement en phase pilote avec leurs clients corporate. La tarification continue, exclusive aux contenus NDC, représente désormais un tarif NDC sur deux. C’est un véritable avantage, avec jusqu’à 200 euros d’économie sur un vol long-courrier aller-simple. Nous avons les meilleurs tarifs d’Air France-KLM sur NDC.

Air France : report de la surcharge GDS, et retrait des tarifs TO en vue (lechotouristique.com)

Juin 05, 2024

Derniers Articles

Souscrivez à notre newsletter