Gagnez, Apprenez et économisez !

No Data Found

Aucune information disponible

Un droit d’entée de 5 euros s’applique désormais pour visiter la Cité des Doges… mais pas tous les jours, et pas à tout le monde.Après des années d’atermoiements, Venise impose désormais un droit d’entrée à ses visiteurs, une première mondiale. Les touristes auront désormais l’obligation d’acheter en ligne un billet au tarif unique de 5 euros, qu’ils devront présenter aux principaux points d’entrée de la ville. Pour l’instant cependant, cette mesure ne s’appliquera qu’à certaines dates. 29 jours de pic d’affluence ont ainsi été identifiés pour 2024. « Le calendrier démarre le 25 avril (jour férié en Italie, NDLR), puis suivent presque tous les week-ends de mai à juillet », a précisé Luigi Brugnaro, le maire de Venise, qui a promis des « contrôles très soft », « au hasard » et « sans files d’attente ». Une amende de 50 à 300 euros est prévue pour les touristes qui chercheraient à passer entre les mailles du filet, même si les autorités locales affirment effectivement vouloir privilégier la persuasion à la répression. De nombreuses exemptions Ce dispositif ne concernera pas tout le monde. De nombreuses exemptions sont effet susceptibles de s’appliquer. Seuls les touristes journaliers entrant dans la vieille ville entre 08h30 et 16h00 locales seront ainsi tenus d’acheter un billet aux dates définies par la ville. Les touristes passant au moins une nuit dans la Cité des Doges n’auront pas à payer la somme de 5 euros, puisqu’ils s’acquittent déjà de la taxe de séjour. Les mineurs de moins de 14 ans sont eux aussi exclus du paiement du droit d’accès : pour prouver leur âge, la présentation d’une pièce d’identité sera acceptée comme preuve suffisante, détaille la plateforme qui délivre les billets. L’exonération du droit d’entrée est par ailleurs accordée aux élèves qui effectuent un voyage ou une visite éducative. « Pour bénéficier de cette exonération, il n’est pas nécessaire d’inscrire les noms de tous les membres du groupe participant au voyage ou à la visite éducative, mais il suffit d’inscrire le nombre de membres du groupe, à condition que les membres voyagent ensemble de manière à être identifiés comme un groupe en cas de contrôle », détaillent les autorités. Sur le même sujet Sri Lanka, Royaume-Uni, Cuba, Togo… le point sur les… Avr 22, 2024 Manifestations aux Canaries contre le surtourisme Avr 22, 2024 Surtourisme : Amsterdam « dit non aux nouveaux hôtels » Avr 19, 2024 QR code requis Les titulaires de la carte européenne d’invalidité et leur accompagnateur bénéficient du statut d’exemption sur présentation de la carte d’invalidité, et aucune inscription sur le portail n’est requise. D’autres profils sont exemptés, parmi lesquels les personnes participant à des compétitions sportives, les étudiants, les propriétaires de biens immobiliers à Venise, les personnes qui viennent visiter de la famille ou qui se rendent à des funérailles… La liste est longue. En toute logique enfin, les résidents de la commune de Venise et les personnes nées dans la commune de Venise n’ont pas non plus à payer cette taxe, ni les personnes qui y travaillent. Attention toutefois, dans bien des cas, les touristes exemptés devront malgré tout présenter un QR code pour entrer dans la ville, même s’ils n’ont pas à s’acquitter du prix du billet. Ce QR code doit être téléchargé sur la plateforme dédiée. Aucun plafond n’a été fixé au nombre de QR codes vendus pour chaque journée : « Nous sommes opposés au numerus clausus, sinon nous ne sommes plus une ville mais un musée », a souligné le maire de Venise. Lors des pics fréquentation, 100000 touristes dorment à Venise, en plus de dizaines de milliers de visiteurs journaliers. Des touristes qui sont alors bien plus nombreux que les quelque 50000 habitants qui vivent encore dans le centre-ville, qui ne cesse de se dépeupler.

Après des années d’atermoiements, Venise impose désormais un droit d’entrée à ses visiteurs, une première mondiale. Les touristes auront désormais l’obligation d’acheter en ligne un billet au tarif unique de 5 euros, qu’ils devront présenter aux principaux points d’entrée de la ville.

Pour l’instant cependant, cette mesure ne s’appliquera qu’à certaines dates. 29 jours de pic d’affluence ont ainsi été identifiés pour 2024. « Le calendrier démarre le 25 avril (jour férié en Italie, NDLR), puis suivent presque tous les week-ends de mai à juillet », a précisé Luigi Brugnaro, le maire de Venise, qui a promis des « contrôles très soft », « au hasard » et « sans files d’attente ». Une amende de 50 à 300 euros est prévue pour les touristes qui chercheraient à passer entre les mailles du filet, même si les autorités locales affirment effectivement vouloir privilégier la persuasion à la répression.

De nombreuses exemptions

Ce dispositif ne concernera pas tout le monde. De nombreuses exemptions sont effet susceptibles de s’appliquer.

Seuls les touristes journaliers entrant dans la vieille ville entre 08h30 et 16h00 locales seront ainsi tenus d’acheter un billet aux dates définies par la ville. Les touristes passant au moins une nuit dans la Cité des Doges n’auront pas à payer la somme de 5 euros, puisqu’ils s’acquittent déjà de la taxe de séjour. 

Les mineurs de moins de 14 ans sont eux aussi exclus du paiement du droit d’accès : pour prouver leur âge, la présentation d’une pièce d’identité sera acceptée comme preuve suffisante, détaille la plateforme qui délivre les billets.

L’exonération du droit d’entrée est par ailleurs accordée aux élèves qui effectuent un voyage ou une visite éducative. « Pour bénéficier de cette exonération, il n’est pas nécessaire d’inscrire les noms de tous les membres du groupe participant au voyage ou à la visite éducative, mais il suffit d’inscrire le nombre de membres du groupe, à condition que les membres voyagent ensemble de manière à être identifiés comme un groupe en cas de contrôle », détaillent les autorités. 

QR code requis

Les titulaires de la carte européenne d’invalidité et leur accompagnateur bénéficient du statut d’exemption sur présentation de la carte d’invalidité, et aucune inscription sur le portail n’est requise. 

D’autres profils sont exemptés, parmi lesquels les personnes participant à des compétitions sportives, les étudiants, les propriétaires de biens immobiliers à Venise, les personnes qui viennent visiter de la famille ou qui se rendent à des funérailles… La liste est longue.

En toute logique enfin, les résidents de la commune de Venise et les personnes nées dans la commune de Venise n’ont pas non plus à payer cette taxe, ni les personnes qui y travaillent. 

Attention toutefois, dans bien des cas, les touristes exemptés devront malgré tout présenter un QR code pour entrer dans la ville, même s’ils n’ont pas à s’acquitter du prix du billet. Ce QR code doit être téléchargé sur la plateforme dédiée.

Aucun plafond n’a été fixé au nombre de QR codes vendus pour chaque journée : « Nous sommes opposés au numerus clausus, sinon nous ne sommes plus une ville mais un musée », a souligné le maire de Venise.

Lors des pics fréquentation, 100000 touristes dorment à Venise, en plus de dizaines de milliers de visiteurs journaliers. Des touristes qui sont alors bien plus nombreux que les quelque 50000 habitants qui vivent encore dans le centre-ville, qui ne cesse de se dépeupler.

Taxe à Venise : dans quels cas les touristes en seront-ils exemptés ? (lechotouristique.com)

Avr. 24, 2024

Derniers Articles

Souscrivez à notre newsletter