Gagnez, Apprenez et économisez !

No Data Found

Aucune information disponible

L’Ecosse a récemment donné un tour de vis réglementaire à la location saisonnière, avec une licence obligatoire.

Depuis octobre 2023, les 32 conseils locaux d’Écosse doivent mettre en place un système de licence pour les locations de courte durée. Et ce nouveau cadre entraîne des frais pour les hôtes.

Edimbourg s’engage auprès de HomeExchange

Initialement, la nouvelle législation s’appliquait à l’échange de maisons. Mais le gouvernement écossais l’a finalement exclu du champ d’application. Un grand soulagement pour HomeExchange, le leader mondial de l’échange de maisons avec 160 000 membres dans 145 pays.

« Le gouvernement écossais s’est engagé à modifier les orientations de la législation, qui stipulent désormais, à la Section 3.3 du Guide de l’hôte et de l’opérateur, qu’”aucune licence n’est requise lorsque l’échange de maisons n’a pas lieu dans le cadre d’une activité professionnelle, explique HomeExchange dans un communiqué. Les membres écossais peuvent donc continuer à échanger leur logement sans demander de licence. »

Sur fond de crise du logement

HomeExchange a défendu ses intérêts auprès du gouvernement écossais pour sortir de la réglementation propre aux locations saisonnières. L’échange de maisons n’impacte pas l’accessibilité des logements, ni la désertification des zones touristiques hors saison, argumente-t-il.

« Notre équipe est ravie, qu’après un dialogue constructif, le gouvernement écossais ait pris en compte nos arguments », indique le cofondateur Emmanuel Arnaud. « Nous remercions tout particulièrement le ministre du logement Paul McLennan, qui a permis de modifier les directives relatives à la législation sur les locations de courte durée en notre faveur. »

Ecosse : la location type Airbnb soumise à licence, pas l’échange de maison (lechotouristique.com)

Avr. 04, 2024

Derniers Articles

Souscrivez à notre newsletter