Gagnez, Apprenez et économisez !

No Data Found

Aucune information disponible

La compagnie ferroviaire affirme qu’au final, le temps pour les procédures en gare ne sera que marginalement rallongé à partir du 6 octobre.

La compagnie ferroviaire Eurostar assure qu’elle sera prête pour l’entrée en vigueur de nouvelles mesures aux frontières de l’UE en octobre et a dévoilé mardi les aménagements en cours au départ de Londres, d’un coût de 10 millions d’euros.

« Nous avons investi beaucoup d’argent et de temps (…) pour faire que le voyage des passagers soit le plus agréable et facile possible », a promis Richard Thorpe, directeur de l’ingénierie chez HS1, qui gère la ligne empruntée par l’Eurostar ainsi que la gare de St Pancras à Londres, lors d’un point presse.

Eurostar, dont les trains empruntent le tunnel sous la Manche entre Londres et le continent, et HS1 affirment qu’au final le temps pour les procédures en gare ne sera que marginalement rallongé à partir du 6 octobre, la date communiquée par l’UE pour l’entrée en vigueur du système automatisé d’entrée et sortie de l’UE (EES).

Simon Lejeune, directeur des gares et de la sécurité chez Eurostar, promet que les procédures se feront de plus en plus rapidement à mesure qu’elles deviennent familières, et la compagnie continuera à recommander aux voyageurs d’arriver à St Pancras 60 à 90 minutes avant le départ.

Les britanniques ou non-européens qui ne détiennent pas de visa de séjour européen devront procéder à un enregistrement préalable en ligne ou sur une application, puis s’enregistrer sur une borne à l’arrivée en gare de St Pancras à Londres, a expliqué M. Lejeune.

Les voyageurs scanneront leur passeport, leurs empreintes digitales et leur photo biométrique sera prise – comme c’est déjà le cas dans de nombreux postes frontières – et répondront à quatre questions de sécurité (durée du voyage, lieu de résidence dans l’UE..).

L’ETA toujours en projet

Ils passeront ensuite le contrôle des bagages puis par un poste frontière de sortie du Royaume-Uni et un autre pour l’entrée dans l’UE, où leurs empreintes digitales seront de nouveau prises si c’est leur premier passage après un enregistrement en ligne (chaque formulaire rempli est valable pour trois ans).

Pour se rendre au Royaume-Uni depuis Paris à la Gare du nord, les citoyens britanniques devront de nouveau s’enregistrer dans des bornes avant le passage aux postes-frontières.

Pour les citoyens de l’UE, pas de changement pour l’instant mais le Royaume-Uni prévoit de mettre en place son propre système, l’ETA, à une date non confirmée.

Début 2024, un comité parlementaire britannique avait alerté sur les retards importants – jusqu’à 14 heures selon eux – que l’EES pourrait entrainer aux frontières.

Le maire de Londres Sadiq Khan s’était aussi inquiété d’un possible « chaos » à St Pancras avec le nouveau système, selon lui « un signal terrible aux touristes et aux entreprises du monde entier » et une « conséquence directe du Brexit ».

Eurostar : 10 millions d’euros pour éviter "le chaos" aux postes frontières (lechotouristique.com)

Mai 23, 2024

Derniers Articles

Souscrivez à notre newsletter