Gagnez, Apprenez et économisez !

No Data Found

Aucune information disponible

Première mondiale à Venise le 25 avril : les touristes à la journée devront payer le billet d’entrée pour accéder à la Cité des Doges, qui espère ainsi endiguer le surtourisme.

A Venise, il faudra désormais débourser cinq euros par billet, dans certaines conditions. « Il s’agit d’une expérimentation, et c’est la première fois que ça se fait dans le monde », s’est enorgueilli jeudi le maire Luigi Brugnaro lors d’une conférence de presse à Rome en présence de médias du monde entier.

Une taxe sur 29 jours

« Il ne s’agit de pas de gagner de l’argent (…) notre objectif est de rendre Venise plus vivable », a-t-il souligné. La Sérénissime représente l’une des villes les plus visitées au monde. En pic de fréquentation, 100 000 touristes y dorment, en plus de dizaines de milliers de visiteurs journaliers. A comparer aux quelque 50 000 habitants du centre-ville, qui ne cesse de se dépeupler.

Pour 2024, seuls 29 jours de grande affluence touristique sont concernés par cette nouvelle taxe. « Le calendrier démarre le 25 avril (jour férié en Italie, NDLR), puis suivent presque tous les week-ends de mai à juillet », a précisé Luigi Brugnaro, qui a promis des « contrôles très soft », « au hasard » et « sans files d’attente ».

5€ le billet pour Venise à la journée

Plusieurs fois reportée, cette taxe cible uniquement les touristes journaliers entrant dans la vieille ville entre 08H30 et 16H00 locales. Ils devront télécharger pour cinq euros un QR code sur le site dédié (https://cda.ve.it/fr/), disponible en anglais, en espagnol, en français, en allemand et bien sûr en italien.

Ils devront le cas échéant le présenter à des contrôleurs postés aux principales portes d’entrées de la ville, notamment la gare ferroviaire de Santa Lucia. Les touristes n’ayant pas rempli cette formalité pourront l’acquérir au dernier moment à leur arrivée avec l’aide d’opérateurs locaux.

Pas de jauge

Ce qui ne posera pas de problème puisque la ville refuse de fixer un plafond de QR codes vendus par jour. « Nous sommes opposés au numerus clausus. Sinon nous ne sommes plus une ville mais un musée », estime Luigi Brugnaro.

L’édile de Venise prévoit plusieurs exemptions. Parmi elles figurent les touristes dormant au moins une nuit sur place, qui recevront gratuitement un QR code. Sans oublier les moins de 14 ans et les étudiants.

Ce projet vise surtout à dissuader les visiteurs à la journée qui contribuent à engorger la ville, célèbre dans le monde pour ses oeuvres d’art, ses ponts et ses canaux et qui fait partie depuis 1987 du patrimoine mondial de l’Unesco. Pourtant, un billet d’entrée au prix d’une bonne glace peut difficilement dissuader des visiteurs.

Venise lance fin avril son billet d'entrée pour les visiteurs d'un jour (lechotouristique.com)

 

Avr. 05, 2024

Derniers Articles

Souscrivez à notre newsletter